Archive

Archive for décembre 2009

« Le livre, seul vrai succès de démocratisation culturelle »

6 décembre 2009 Commentaires fermés

La conférence du 11 décembre portera sur « l’évolution des pratiques de lecture ».

On dit que « le livre résiste aux crises, le livre se porte bien ». Au-delà des chiffres de fréquentation du Salon du livre, des effets d’annonce, qu’est-ce que cela veut dire ? Est-il possible d’esquisser un profil du lecteur du futur ? Du volumen au codex, du codex à d’autres supports, Christophe Evans, chargé d’études en sociologie au service Études et recherche de la Bibliothèque publique d’information du Centre Georges-Pompidou, à Paris, traitera de l’évolution des pratiques de lectures. Qu’est-ce qu’on comprend d’un texte, comment il travaille en soi, comment on en parle aux autres ? Pour Christophe Evans, le livre est le seul vrai succès de démocratisation culturelle : ce chercheur a travaillé entre autres sur les usages des médiathèques, l’appropriation des contenus sur Internet, les formes de sociabilité entre lecteurs, les conséquences de la numérisation…

13 novembre 2009. « Tous les livres doivent être publiés »

5 décembre 2009 Commentaires fermés

Ardent défenseur du prix unique du livre, Jean-Pierre Métais a évoqué le combat de Jérôme Lindon (directeur des Éditions de Minuit de 1948 à 2001) en faveur de cette législation en France, mais aussi celui, encore plus mal compris, pour le prêt payant dans les bibliothèques ainsi que le plafonnement des remises aux collectivités.

M. Métais, pour qui « le prix unique présume la biodiversité et maintient paradoxalement le prix du livre assez bas », a cité à l’appui de ses affirmations l’exemple de la Grande-Bretagne, où le prix — libre depuis 1995 — du livre a augmenté beaucoup plus qu’en France.

Qui dit diffusion dit chiffres, et M. Métais en a livré plusieurs, mais toujours mis en perspective.

Il a aussi raconté comment le best-seller (500 000 exemplaires en France) de Kressmann Taylor, Inconnu à cette adresse, était prévu au départ pour 1 000 exemplaires seulement ! « D’où l’importance du bouche à oreille pour certains ouvrages… »

Il a également beaucoup parlé de ses rapports avec les libraires, dont il défend là encore avec passion la diversité, et constate que sept livres sur cent sont vendus sur leur conseil, ce qui, assure-t-il, est « énorme ».

À noter la publication cette année du « rapport Gaymard » sur la Situation du livre, qui préconise le maintien de la loi sur le prix unique du livre.

Voir également les portraits de l’intervenant ici et .